La remédiation cognitive

A la suite du bilan neuropsychologique, des séances de remédiation cognitive peuvent être proposées à l’enfant. Cette remédiation cognitive a pour but de réduire l’impact de troubles cognitifs dans la vie quotidienne en optimisant ou en améliorant le fonctionnement cognitif (Ben-Yishay, 2008). Au travers de différentes situations et exercices, l’enfant est incité à développer de nouvelles stratégies pour l’aider à surmonter ses difficultés cognitives en s’appuyant sur ses fonctions cognitives préservées. Le bilan neuropsychologique permet d’établir les points forts et les points faibles de l’enfant et déterminer des objectifs de prise en charge.

Différentes approches sont utilisées: l’accompagnement métacognitif qui aide l’enfant à comprendre son propre fonctionnement en tenant compte de ses actions et conséquences, la restauration ou l’amélioration des fonctions déficitaires, la compensation des difficultés par la mise en place de stratégies alternatives, mettant en oeuvre l’utilisation de compétences  préalablement identifiées, la substitution avec recours aux aides et outils externes.

La remédiation cognitive informatisée Cogmed est également proposée. Ces séances se déroulent à domicile avec pour objectif le renforcement de la mémoire de travail et du fonctionnement attentionnel à partir d’un logiciel informatique. Ces séances sont supervisées par le neuropsychologue.

Les priorités sont établies en fonction des résultats obtenus au bilan: stimulation des fonctions déficitaires, stimulation des fonctions moins altérées, objectifs multiples.

On établit le nombre de séances en prenant en compte les objectifs et les résultats du bilan, on commence généralement par 15 séances, on fait un point à ce moment pour voir si l’on poursuit en fonction de l’investissement de l’enfant, des progrès constatés. Un bilan peut être réalisé au bout de 30 séances pour  évaluer l’efficacité du travail proposé et réévaluer les besoins.