Comment se déroule un bilan neuropsychologique?

Le bilan neuropsychologique commence systématiquement par un entretien qui a pour but de recueillir les plaintes, le motif de la consultation : difficultés de concentration, de mémoire, de langage, précocité, difficultés gestuelles, problème de graphisme, difficultés scolaires, troubles du comportement, phobie scolaire…

Lors de cet entretien, on retrace l’histoire de l’enfant depuis la naissance, son comportement, sa relation avec les autres enfants, avec les adultes, ses centres d’intérêt, les difficultés rencontrées à l’école. On peut recueillir les observations des enseignants à travers les bulletins scolaires, les cahiers d’école. On cible les tests qui vont être proposés et la durée du bilan.

A la suite de cet entretien, je revois l’enfant pour réaliser le bilan neuropsychologique.

Plusieurs tests sont utilisés. Le test psychométrique est le point de départ de l’évaluation. Il peut être réalisé avec le WISC-V pour les enfants entre 6 et 16 ans, le WPPSI IV pour les enfants entre 2 et 7 ans.

Ce test psychométrique permet d’évaluer le potentiel intellectuel. Il se décompose en 5 domaines: raisonnement verbal, raisonnement visuo-spatial, raisonnement fluide, mémoire de travail et vitesse de traitement. Les résultats de ce test peuvent orienter vers des difficultés spécifiques (trouble d’attention, dyspraxie, trouble spécifique du langage, trouble de la mémoire), un haut potentiel intellectuel ou un retard global.

Pour évaluer le fonctionnement attentionnel, c’est la TEA-ch qui est utilisée.

Le test utilisé pour évaluer l’ensemble du fonctionnement cognitif est la NEPSY II, c’est une batterie de tests qui permet d’évaluer les fonctions attentionnelles, le langage, la motricité fine, les praxies, la mémoire, les fonctions exécutives.

Des questionnaires peuvent également être proposés: questionnaire de Conners, questionnaire d’anxiété…

Le bilan peut durer de 2 à 5 heures. En général, les séances de bilan se déroulent par créneau de 2 heures.

Une fois le bilan terminé, je procède à l’analyse des résultats en comparant les scores obtenus par l’enfant à une norme attendue pour l’âge de l’enfant, c’est ce qui permet de dire si l’écart est très important par rapport à la moyenne que l’enfant présente une difficulté pour un processus donné. Dans un second temps, je confronte l’ensemble des résultats du bilan afin de proposer une hypothèse d’interprétation et d’explication des difficultés puis je rédige le compte-rendu.

Au bout d’une à deux semaines en moyenne, je revois l’enfant avec ses parents pour la restitution des résultats afin d’expliquer avec des termes simples, des schémas ce que j’ai pu constaté lors du bilan, quelles adaptations pédagogiques peuvent être proposées, quelles préconisations thérapeutiques, orientations vers des rééducations spécifiques (orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, psychologue) ou proposition de remédiation cognitive si les difficultés concernent la mémoire ou l’attention.

Une fois la restitution des résultats passée, j’apporte les dernières modifications au compte-rendu puis je l’adresse à la famille.

J’interviens par ailleurs lors des réunions d’équipes éducatives ce qui permet de croiser les regards de chacun et apporter l’accompagnement pédagogique le plus adapté (aide humaine, adaptations pédagogiques…). Je me mets d’ailleurs systématiquement en contact avec l’école et les professionnels pour faire un retour du bilan et échanger sur l’enfant.